L’aromathérapie

L’aromathérapie est une branche qui compose la médecine douce.

Son utilisation est reconnue depuis des milliers d’années.

Un peu d’histoire.

Dans l’histoire de la médecine, l’aromathérapie se familiarise avec la phytothérapie.

Les plantes, dans leur ensemble, constituaient la base de la pharmacopée de toutes les civilisations depuis la nuit des temps.

C’est en  Égypte que leur utilisation a été avérée pour les sépultures, les soins et…

C’est vers le 20 èmes siècle que l’on commença à isoler et classifier les principes actifs des molécules odoriférantes ce qui permit leur utilisation spécifique.

En 1910, pour être précis, le chimiste René-Maurice Gattefossé qui faisait des recherches en parfumerie, se brûla grièvement les mains, lors d’une explosion. Il fut gravement brûlé. Ces plaies qui par manque de guérison se sont infectées et tenta de sauver sa main, il commença à utiliser l’huile essentielle de lavande qui lui a permis de se soigner totalement. Ce qui permit de découvrir les propriétés antiseptiques et cicatrisantes de l’huile essentielle de Lavande. Il consacra une partie de ses recherches aux propriétés des huiles essentielles.

RENÉ-MAURICE GATTEFOSSE

Dans les années 1960, le docteur Jean Valnet reprit les études de Gattefossé et publia des ouvrages.

MR VALNET

Ils sont tous les deux considérés comme les pères de l’aromathérapie moderne.

Depuis, l’aromathérapie est chémotypée, ce qui signifie que leurs propriétés ainsi que leurs vertus sont cataloguées.

Les différentes méthodes d’utilisation

Pour déterminer un bon dosage des huiles essentielles.

On pourra procéder ainsi: 25 gouttes d’huile essentielle est qui vaut à 1 ml.

Les voies d’utilisations:

Cutanée

  • Zone direct -> Boutons, herpés, ….
  • Massage en diluant les huiles essentielles -> Détente
  • Onction -> Hématomes, contracture, brûlure,…
  • Dans le bain -> Relaxante, décongestionnant. Attention HE à diluer avec une base neutre comme de l’huile végétale car elle n’est pas hydrosoluble.
  • Cosmétique -> Régénératrice, cicatrisante,….
  • Capillaire -> Anti-pelliculaire, anti poux, …

Respiratoire

  • Olfaction -> Respirer à même le flacon.
  • Inhalation -> A l’aide d’un inhalateur ou avec un bol d’eau chaude.
  • Diffusion -> A l’aide d’un diffuseur micro-pulvérisation à froid avec de l’eau ou les diffuseurs thérapeutiques qui seront utilisés avec les huiles essentielles seules.

Interne

  • Il sera proposé souvent additionner avec une base neutre comme huile ou sucre ou encore des cachets neutres.
  • Mais attention, certaines huiles essentielles ne peuvent pas être avalées.
  • On pourra également les utiliser sous forme d’ovule ou suppositoire qui seront fabriqués par un spécialiste.
  • En cuisine, on pourra également en utiliser certaines comme arômes naturels, vanille, citron, curcuma, …. Elles ne devront en aucun cas être chauffées mais rajoutées au dernier moment avec une température basse.

Recommandations:

Il sera préférable de demander à un spécialiste avant d’utiliser des huiles essentielles.

Car elles peuvent être dangereuses.

N’ hésitez pas à me demander conseil.